Le netlinking en 2018 : comment s’y prendre ?

Le netlinking en 2018 : comment s’y prendre ?

Le netlinking fait sans doute partie des composantes essentielles d’une stratégie SEO. Appelé également Link building, il consiste à créer des liens externes pointant vers un site ou une page web, et permet donc d’en améliorer le référencement.

 

Le white Hat : les bonnes pratiques de Netlinking

Le netlinking regroupe différentes actions et pratiques, mais elles ne sont pas toutes conseillées. Google est en effet très précis à ce propos et précise que la meilleure façon d’obtenir des liens externes de qualité est de proposer un contenu de qualité. Ce moyen et quelques-uns de plus sont appréciés par le fameux moteur de recherche et font partie de l’approche White Hat (Link Building naturel) :

  • Le linkbaiting

Connu aussi sous le terme «pêche aux liens», le linkbaiting consiste à obtenir des liens naturels uniquement grâce au contenu unique et pertinent. C’est-à-dire que les personnes intéressées créent elles-mêmes des liens vers votre site ou page web.

Certains contenus sont plus efficaces dans le linkbaiting : e-books, livres blancs, simulateurs et calculateurs, infographies, statistiques, contenus éditoriaux et interviews. Aussi, tout contenu utile et innovant est efficace pour le linkbaiting.

  • Le communiqué de presse

C’est un outil classique dans une stratégie de Netlinking. Il s’agit d’un article court à caractère informatif, présentant une entreprise, un site web ou une actualité.

Le communiqué de presse s’adresse aux médias, vous pouvez vous diriger vers les médias qui couvrent votre domaine d’activité ainsi que les journaux locaux.

  • Les annuaires

Inscrire son site sur un annuaire de qualité est toujours une bonne idée. Vous devez viser les annuaires ayant un bon PageRank, privilégier les annuaires thématiques et bien choisir la catégorie dans laquelle vous allez répertorier votre site.

  • Les articles invités

Accueillir des articles (Guest blogging) peut vous aider à obtenir des liens naturels de qualité et en même temps à mettre à jour votre contenu sans effort. Il faut cependant bien choisir vos articles invités et rester dans la thématique du site.

  • Les liens sortants

On cherche normalement à obtenir des liens vers son site, mais saviez-vous que les liens entrants sont aussi efficaces ? Ils peuvent contribuer à l’amélioration de la visibilité s’ils sont bien pensés, c’est-à-dire pointant vers des sites d’autorité qui partagent la même thématique.

 

Le Black Hat : faut-il s’y mettre ?

Vous entendez souvent dire qu’il faut éviter de contrarier le stricte Google en évitant les «mauvaises» pratiques. Mais Google ne livre pas tous ses secrets, et de nombreux sites d’autorité ne respectent pas ses consignes à la lettre. Au contraire, ils enfreignent les règles sur différents plans de la stratégie SEO et notamment Netlinking.

  • Les systèmes de lien

La mise en place d’un système de liens vise à manipuler le positionnement d’un site sur les résultats de recherche de Google ou bien son classement PageRank. Un système de liens peut être créé de différentes manières, grâce à un programme automatisé qui génère des liens ou en participant à une ferme de liens (création de liens sans contenu).

Si le lien en question n’influence pas le classement du site, il n’est pas considéré comme faisant partie d’un système de liens. C’est le cas par exemple des liens publicitaires.

  • Le Link ninja

Le Link ninja consiste à créer et placer soi-même des liens vers son site sur un autre site ou bien un annuaire. On dit alors que le Linking est forcé. Il est possible de mettre des liens dans les commentaires d’un blog ou forum et espérer que le webmaster ne les considère pas des spams.

  • Le paid linking

Comme le nom l’indique, le paid linking consiste à acheter des liens vers son site. C’est une pratique qui peut s’avérer efficace, puisqu’il est généralement difficile de reconnaître si un lien a été acheté ou non. Mais le risque de sanction est plus grand si la thématique des deux sites est différente ou si le contenu n’est pas pertinent.

  • Le PBN (Private Blog Network)

Le PBN ou réseau de blogs privés consiste à créer plusieurs sites, appelés sites satellites, et de les pointer vers le site principal pour améliorer son référencement. Le réseau est constitué de deux niveaux : le premier niveau regroupe des sites satellites propres (White Hat) qui pointent vers le site principal, et le deuxième niveau se compose de sites pas aussi propres (Black Hat) qui pointent vers les sites du premier niveau.

Cette structure du réseau est en quelque sorte la même qu’on a naturellement si l’on adopte des pratiques White Hat. Sauf qu’ici, vous contrôlez tout et vous pouvez choisir les liens et les contenus vous-même pour optimiser les résultats.

Le PBN est loin d’être une technique simple. Des connaissances avancées et beaucoup de temps sont nécessaires pour gérer la complexité de la méthode, surtout en ce qui concerne le maillage entre les sites.

Il s’agit sans doute d’une technique de netlinking efficace, peut-être la plus efficace en ce moment. Mais puisqu’on parle d’une pratique Black Hat, Google ne tardera pas à trouver des outils pour la contrer.

 

Peut-on se passer du netlinking ?

Pour le moment, les backlinks sont des éléments de poids dans toute stratégie SEO. Mais comme le veut l’avancement des techniques du web, des méthodes sont créées puis abandonnées (ou presque). On s’imagine donc que dans un certain temps, le netlinking ne sera pas aussi imposant qu’aujourd’hui et que Google trouvera une autre méthode pour présenter de bons résultats de recherche sans se baser sur la popularité des sites.

Mais même à l’arrivée de ce temps, certaines règles seront toujours de base pour plaire au fameux moteur de recherche :

  • La qualité du contenu

Un contenu de qualité sera toujours une clé de base pour améliorer le positionnement d’un site sur les moteurs de recherche ainsi que sa visibilité. Et c’est un critère qu’utilise Google pour revoir régulièrement le classement des sites indexés.

Quand un internaute clique sur une page de résultats, le moteur de recherche observe son comportement après. S’il sort rapidement de la page et essaye un autre résultat de recherche, c’est que le contenu proposé ne l’a pas satisfait. Il l’a même fait fuir. Ceci peut être évité grâce à un contenu de qualité. Même si le visiteur ne compte pas passer à l’action, il prendra le temps de visiter votre site.

On rappelle que la qualité du contenu doit être travaillée sur différents plans, y compris la présentation, l’orthographe, la richesse du vocabulaire, les illustrations, etc.

  • L’expérience utilisateur

Il est important d’assurer une bonne expérience utilisateur pour espérer que les visiteurs restent sur votre site. Cela nécessite de bien travailler la responsive du site sur navigateur et sur mobile, et éviter la publicité excessive, agressive et mal placée. Mettre une publicité dans le contenu principal est par exemple une mauvaise idée.

Vous pouvez mesurer l’expérience utilisateur grâce au taux de rebond (pourcentage de visiteurs qui atterrissent sur le site et le quittent sans consulter une autre page). Ou vous pouvez tout simplement vous mettre à leur place. Êtes-vous à l’aise sur le site ? Avez-vous envie d’y rester ?

 

Le Link building est sans doute un facteur puissant quand il s’agit d’améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche. Et nombreux sont ceux qui combinent les bonnes pratiques aux pratiques Black Hat malgré les dangers que cela représente parce que c’est efficace !

Mais comme on a dit, le contenu de qualité est le meilleur ami de Google et c’est sur lequel il faut se concentrer le plus. Il faut penser à l’utilisateur qui cherche toujours une expérience agréable plus qu’à l’algorithme de Google qui change de règles constamment.